Lexique

Conductivité thermique:

C’est une grandeur physique qui représente l’énergie (la chaleur) transférée par unité de surface et de temps sous un gradient de température de 1 kelvin par mètre. C’est assez obscur dit comme cela. La conductivité thermique est noté λ (lambda). Prenons l’exemple d’un lambda de 1 watt par mètre kelvin (1 W/m.K). C’est la quantité de chaleur qui se propage à travers un matériau par conduction thermique en 1 seconde, à travers une surface de 1 m², sur une épaisseur de 1 m, lorsque la différence de température entre les 2 faces est de 1 Kelvin. Ce n’est toujours pas très clair. Alors disons que plus la conductivité d’un matériau est faible, plus il est isolant. Par exemple, le cuivre qui possède un lambda de 380 W/m.K est 10.000 fois moins isolant que de la laine de bois qui a un lambda de 0,038 W/m.K. Cette valeur est indispensable pour calculer la résistance thermique d’un matériau.

Résistance thermique:

La résistance thermique, notée R, mesure la résistance à un flux de chaleur pour une épaisseur donnée d’un matériau. Elle se calcule en divisant l’épaisseur (exprimée en mètre) d’un matériau, par le coefficient de conductivité thermique de ce matériau. On a donc R = e/λ. La valeur obtenue s’exprime en m².K/W. Exemple: pour 10 cm de laine de bois on obtient R = 0,1/ 0,038 soit 2,63 m².K/W. Plus la résistance thermique est élevée, plus la paroi sera isolante. C’est un bon critère d’évaluation d’un matériau isolant, même si ce n’est pas le seul à prendre en considération.