Brique de terre Argibric

bandeu-alignement2

La terre crue est en fait composée de sables, de cailloux et d’argile. On estime que 30% des constructions dans le monde sont réalisées avec ce matériau.

L’argile, par sa forte inertie thermique, est un climatiseur naturel. Il fait partie des matériau à changement de phase. En fonction de la température, l’eau que contient l’argile change de phase. Quand il fait chaud en été, l’eau contenue dans les briques prend cette chaleur et s’évapore, refroidissant ainsi l’air ambiant. En hiver, l’eau se condense dans la brique et emprisonne la chaleur qu’elle a accumulé dans la brique, qui va ainsi rayonner. Il est peu énergivore à fabriquer, faible en énergie grise et entièrement naturel. Parfois demandé par les bureaux d’étude thermique, l’inertie est un vrai soucis dans les maisons à ossature bois. Bien sûr les dalles béton apportent leur concours, mais autant limiter le recours au béton, et disposer d’un mur en argile pour toutes ses qualités de confort acoustique et hygro-thermique.

argibric

Argibric, ce sont des briques d’argile (on l’avait compris) spécialement conçues pour faciliter la pose. Elle dispose sur le dessus de 2 bosses pour s’emboîter parfaitement avec les rainures en sous face de la brique suivante. On commence par poser une rangée de briques en argile cuite (pour supporter le poids et apporter de la stabilité) entre deux montants d’ossature (la brique d’argile n’est pas porteuse). On monte ensuite les briques d’argile crue au mortier de terre, à joints décalés. Si on a besoin de faire passer des câbles ou des gaines, rien de plus simple. Pour la finition, vous pouvez opter pour un enduit à l’argile ou une peinture (chaux ou argile de préférence).

argibric2

 

totem-AXI-pro-50x50.png.adimg.mw.58Voir les fiches techniques

Retour au sommaire construction